Un article sur Epsilon3D paru ce jour sur le site www.industrie-mag.com

15 collaborateurs, un chiffre d’affaires d’1 million d’€ en 2013, 10 ans en 2015, EPSILON 3D, l’entreprise fondée par Jean-Charles BIGOT en janvier 2005 fait sa mue dans l’univers de la 3D, EPSILON 3D est désormais une PME qui a su grandir grâce à une offre et une audace peu communes…

« Si nous ne sommes pas meilleurs techniquement, c’est notre capacité à penser solution et notre propension à dénicher l’impensable chez nos clients, qui font la différence » affirme Jean-Charles BIGOT. Cet entrepreneur de 36 ans, distingué en 2013 par le prix « Jeune Entrepreneur – Catégorie Innovation » du journal La Tribune est convaincu que la seule approche par la technique n’est pas pérenne.

« Nous pourrions avoir les meilleures techniques du monde, sans notre connaissance aiguë des métiers de nos clients, sans notre écoute permanente et notre inégalable réactivité, je le dis sans retenue, nous ne serions plus là », ajoute le dirigeant. En 2013, Epsilon 3D a affiché une croissance à 2 chiffres grâce à une réelle innovation, celle d’une relation client basée sur la confiance et la co-construction. « Nous fidélisons nos clients par la relation humaine, je ne crois en rien d’autre ».

EPSILON 3D est aujourd’hui dans le Top 10 des entreprises de son domaine. Elle se positionne sur le conseil en images de synthèse et solutions 3D pour l’immobilier neuf, le nautisme et l’industrie. Créateur de la solution http://www.managimmo.fr, applicatif dédié au marché de l’immobilier, EPSILON 3D, fait partie des leaders sur ce marché grâce à une expertise éprouvée auprès de grands comptes comme Bouygues « Rénovation Privée », Eiffage Patrimoine ou la SICRA (filiale de Vinci) dans le cadre de réhabilitations de projets parisiens tels que le Ritz, l’espace Drouot, le Crillon…

EPSILON 3D vise désormais l’ingénierie navale où la connaissance et la passion du dirigeant sauront être capitales. Le champ des impossibles s’ouvre et ce n’est pas pour déplaire à une équipe aux pieds sur terre et à la tête dans le virtuel. Car chez EPSILON 3D, la virtualité, il n’y a rien de plus concret !

Source: http://www.industrie-mag.com/article3254.html

Les 3 mesures à retenir de la Loi Duflot

 

Les 3 mesures à retenir de la Loi Duflot.

Source LE TRIBUNE

Le Parlement a adopté définitivement jeudi, par un ultime vote du Sénat, le projet de loi Duflot sur le logement, qui instaure une garantie universelle des loyers (GUL) optionnelle, un encadrement des loyers, et un transfert sous conditions des compétences d’urbanisme au niveau intercommunal.

Discuté depuis le mois de septembre au Parlement, le projet de loi pour l’accès au Logement et un urbanisme rénové (Alur) porté par la ministre Cécile Duflot a été définitivement adopté jeudi, par un ultime vote du Sénat.Garantie optionnelle des loyers

Garantie optionnelle des loyers

La loi Alur instaure notamment un des engagements de François Hollande, la garantie universelle des loyers, qui sera finalement optionnelle et gratuite. Elle constitue « une avancée sociale majeure« , a assuré Cécile Duflot: « Pour les locataires dont elle assurera la garantie en lieu et place d’une hypothétique caution personnelle; pour les propriétaires, dont les revenus seront sécurisés et qui seront accompagnés en cas d’impayés« , a-t-elle détaillé. La GUL sera créée à compter de début 2016 pour rassurer les propriétaires mais aussi tenter de limiter les expulsions en traitant plus tôt les impayés.

Encadrement des loyers

L’autre mesure phare du projet de loi Alur est l’encadrement des loyers. Cécile Duflot l’a estimé « indispensable« , « alors que le pouvoir d’achat des locataires a été progressivement étranglé par la hausse continue des loyers« . Les préfets fixeront par arrêté chaque année, dans les zones tendues, un loyer médian de référence majoré de 20%, au-delà duquel le propriétaire ne pourra pas aller, mais aussi un loyer plancher (inférieur de 30% au loyer médian) en deçà duquel il pourra demander une hausse.

Transfert sous conditions des compétences d’urbanisme

La ministre a également défendu le transfert vers les intercommunalités de moins de 400.000 habitants des compétences des communes sur les plans d’urbanisme, avec la création du Plan local d’urbanisme intercommunal (PLUI), qui constituait le principal point de désaccord entre les deux chambres. Au final, le compromis intervenu créera une minorité de blocage « de 25% des communes représentant au moins 20% de la population« , une position proche de celle défendue par le Sénat depuis le début des discussions sur le projet de loi Alur.

Ils sont beaucoup à estimer que Cécile Duflot a reculé sur ce point. Elle en revanche assure que sa « conviction n’a pas changé : l’échelle intercommunale est la plus pertinente pour élaborer une planification véritablement stratégique, parce qu’elle permet à la fois de mutualiser les ingénieries et les savoirs et d’exprimer une solidarité territoriale« . Elle avoue toutefois avoir « entendu la demande forte de laisser s’exprimer les communes » et le compromis trouvé entre le Sénat et l’Assemblée « fait droit à cette demande« : « le PLU sera intercommunal, sauf si les communes estiment qu’elles n’y sont pas prêtes« .

Découvrez les outils sélectionnés par la SO.RE.IM pour le lancement de son nouveau projet l’Emérillon à Rennes.

La SO.RE.IM  annonce le lancement commercial de sa nouvelle opération l’Emérillon rue de l’Alma à Rennes.

La SO.RE.IM a fait appel à Epsilon3D pour réaliser les perspectives de ce nouveau projet, la maquette en réalité augmentée et le mini-site Managimmo  permettant aux prospects de découvrir et d’apprécier ce nouveau projet tout en ayant la possibilité de choisir l’appartement qui leur convient le mieux.

Découvrez ce nouveau Managimmo sur : http://www.emerillon-rennes.com

SO.RE.IM, l'émerillon, axonométrie

Jean-Charles BIGOT accompagnateur de la société SIMPKY dans le cadre de Réseau Entreprendre Bretagne

Membre actif du Réseau Bretagne Entreprendre, j’ai la chance d’avoir été nommé accompagnateur de la société SIMPKY, nouvellement lauréate du réseau en Ille et Vilaine.

Signature de la convention d’accompagnement et de prêt d’honneur pour la société SIMPKI.
Le 12 février à Rennes dans les locaux de Réseau Entreprendre® Bretagne se sont réunis Mr Serge Milon et Nicolas Viennot de la société SIMPKI afin de signer la convention d’accompagnement et de prêt d’honneur. Etaient également présents : Jean-Charles Bigot (dirigeant de la société Epsilon 3D), accompagnateur, Stéphane Charles, référent accompagnement Réseau Entreprendre® Bretagne et Philippe Edelmayer Délégué Ille et Vilaine de Réseau Entreprendre® Bretagne.compte courant de la société en création, (Fonds abondé par la Caisse des dépôts et la Région Bretagne ainsi que des partenaires bancaires).
L’accompagnement de Réseau Entreprendre® Bretagne réalisé par un chef d’entreprise se double d’un club des lauréats permettant de mutualiser les expériences des créateurs et repreneurs d’entreprises.Smipki JC Bigot- Nicolas Viennot-Serge Milon 11 02 2014

Offrez à vos clients une vision originale de leur futur logement, pensez à la vue de nuit.

Capture_Film_1-31_HD

Fin de journée, vue de nuit, éclairage soigné et ambiance choisie pour mettre en valeur de manière originale vos projets immobiliers.

INVESTIR_Immobilier_Castellii_illustration1_versionNuit_04_150dpi SOBRIM_LeJardinDesAlliés_illustrationNuit_00_300dpi (2)

Vente en VFA – Mini site Web, illustrations, visite virtuelle où comment les médias 3D favorisent la réussite d’un lancement commercial.

Villa Musette, le nouveau programme de la SOBRIM a été lancé commercialement en s’appuyant sur un mini-site web (Managimmo – http://www.managimmo.fr) regroupant tous les médias 3D favorisant la compréhension, la valorisation et l’intégration de ce nouveau programme par les futurs acheteurs.

Capture d’écran 2014-02-08 à 00.09.34

http://villamusette-bayonne.fr

. Photo-localisation

. Illustrations 3D

. Film d’animation

. Maquette interactive

Autant d’outils aujourd’hui indispensable pour permettre une parfaite imprégnation des futurs acquéreurs.

Valoriser, convaincre et commercialiser, voici comment répondre à ces 3 objectifs.

 

Quand l’image de synthèse soigne son rendu

Voici une sélection d’image de synthèse ou rendu de matières, traitement de lumière, choix d’angles de vues et habillage graphique soigné se sont conjugués pour aboutir à la production de visuels de haute qualité.

3DDEVELOPPEURS_LaChapelleenServal_Illu2_00_150dpi 13153-pers_interieure_08_color_150dpi INVESTIR_Immobilier_Castellii_illustration1_versionNuit_04_150dpi

Comment bien choisir son prestataire 3D?

La 3 dimensions permet de visualiser un espace, un concept, un objet non-existant, non-réalisé en lui donnant forme et volume, en l’intégrant dans son environnement futur, en y apportant ses fonctionnalités.

L’ensemble des prestations 3D évolue rapidement, en liaison avec l’apprentissage des concepteurs et des périphériques employés (ordinateurs, logiciels, …).

Pour tout maitre d’ouvrage, définir son besoin, choisir les prestations adaptées, rédiger son cahier des charges et sélectionner le prestataire qui sera répondre pleinement à ces objectifs et contraintes représente une vrai difficulté.

Marché non-normé, ne répondant à aucun critères de label, de définition technique ou d’acquisition théorique, le marché de la prestation 3D est atomisé et constitué de prestataires aussi variés et divers dans leurs approches conseil, stratégique, technique et commerciale.

De plus, aucune dénomination ne détermine cette activité: agence, prestataire, studio,…Chaque intervenant de ce marché, s’attribue son qualificatif ce qui complique encore le choix du maitre d’ouvrage.

Entreprise structurée et présentant une expérience de plusieurs années aux compétences éprouvées et indépendant n’offrant aucune sécurisation sur les résultats et les données produites cohabitent sur un marché ou l’offre est opaque et nébuleuse pour tout maitre d’ouvrage qui un jour a eu ou aura à faire réaliser une prestation faisant appel à ces méthodes de traitement de l’information.

Alors, comment s’y retrouver? Comment définir les acteurs offrant une réelle expertise et une sécurisation pour le maitre d’ouvrage sur le résultat, le délai et la cohérence technique de la prestation avec les objectifs initiaux?

Fort de 15 ans d’activité au sein du marché de l’imagerie 3D, essentiellement tourné vers les métiers des bâtisseurs/concepteurs (promoteurs immobiliers, architectes, urbanistes,…) et de l’ingénierie, j’ai pu définir que trois critères majeurs doivent être pris en compte par tout maitre d’ouvrage afin de définir et d’apprécier la qualité d’un prestataire 3D.

. l’expertise du prestataire par rapport au métier du maitre d’ouvrage. On ne conseille et ne maitrise bien une prestation que si l’on connait les contraintes et objectifs de son maitre d’ouvrage. Le prestataire retenu doit avoir une vraie vision d’assistant à maitre d’ouvrage

. les références du prestataire qui doit prouver par celles-ci son engagement et son expertise dans le métier de son client

. la cohérence d’une offre technique et budgétaire en liaison avec un délai de réalisation optimisé

Enfin, et c’est primordial pour finaliser son choix, le prestataire doit montrer un attachement réel au projet à traiter et proposer des solutions et prestations en parfaite adéquation avec les objectifs défendus par le maitre d’ouvrage.

Une fois sélectionné, le prestataire retenu doit intégrer l’équipe projet comme s’il était directement parti prenante dans le pilotage et la conception du projet qui lui ai confié.

Jean-Charles BIGOT – 07 février 2014